L’origine de “Madame” et de “Mademoiselle” :

Premièrement, il faut savoir que le terme « Mademoiselle » est composé de l'adjectif possessif « ma » et de « demoiselle ».

Au Moyen-Âge le mot “demoiselle” désignait une jeune fille, ou une femme noble qui n’avait pas de titre et qui n’était pas mariée. Quant au terme “damoiseau”, il désignait un jeune homme qui n’était pas encore désigné comme chevalier. 

Dès le 18e siècle, le mot « demoiselle » s’applique seulement aux femmes qui ne sont pas encore mariées. Peu importe leur âge, durant toute leur vie, jeunes ou âgées et toujours célibataires, elles se feront appeler "demoiselle". L'expression est alors associée au mariage, désignant une femme comme vierge et « à marier ». 

Les termes « Madame / Mademoiselle » se sont installés à une époque où la femme était mineure à vie (Code Napoléon, 1804). À cette époque, la femme n’était pas considérée comme indépendante, libre. Cela veut dire qu’elle était soumise à l’autorité de son père ou de son mari. Elle devait obligatoirement dépendre d'un homme.

Afin de mettre fin à cette notion, rapidement qualifiée de sexiste et de discriminante, certaines associations militant pour le droit des femmes demanderont la disparition du terme "mademoiselle" des formulaires. Les demandes seront entendues en 2012. Le terme "Mademoiselle" sera alors supprimé des documents administratifs et officiels français.

De nos jours, le terme « mademoiselle », désigne plutôt les jeunes filles, les mineures et les femmes encore célibataires. Le mariage ne faisant plus partie d’une étape obligatoire de la vie d’une femme, l’usage du terme « mademoiselle » s’utilise plus en fonction de l’âge.

 

Madame ou Mademoiselle ?

 

Que dit la loi française à propos du terme “Mademoiselle” ?

En 2012, grâce à la proposition de loi de la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot, plusieurs termes ont été supprimés des documents administratifs et officiels français  : Mademoiselle, nom de jeune fille, nom patronymique, nom d'épouse et nom d'époux

Dans le milieu professionnel, le ministère du Travail et celui de l’égalité homme-femme ont tout d’abord écrit un guide qui demande d’adopter un «langage sans stéréotype* » :

“Il faut enlever toutes les expressions sexistes telles que : chef de famille, mademoiselle, nom de jeune fille, nom d’épouse, etc. Toutes ces expressions sont bannies du droit français. Monsieur et Madame suffisent. Il faut supprimer « Mademoiselle » de tous les formulaires, courriers, contrats de travail…”

Le terme “Mademoiselle” est donc interdit dans tous les documents administratifs et officiels français.

Rassurez-vous, vous ne risquez en aucun cas une amende si vous appelez une femme « mademoiselle ».

Dans la vie privée, il n’y a rien qui interdit d’utiliser ce terme. Mais, quelques fois, il peut être jugé, notamment par les associations féministes, comme un mot sexiste et discriminant.

 

Que dit la loi française à propos du terme “Mademoiselle” ?

 

Les abréviations de Madame, Mademoiselle et Monsieur :

Vous l’avez peut-être déjà vu, mais il existe des abréviations à ces désignations qui sont les suivantes :                                                                 

Monsieur : M.

Messieurs : MM.

Madame : Mme

Mesdames : Mmes

Mademoiselle = Mlle

Mesdemoiselles : Mlles

 

On peut utiliser ces abréviations uniquement devant un nom, un prénom ou un titre :

Exemple : 
M. Durin, 
M. le Maire, 
MM les ministres, 
Mme Vallier, 
Mlle Florence.
 

Elles s'écrivent en entier et sans majuscule lorsqu'ils sont employés seuls ou lorsqu'on s'adresse directement à la personne :

Exemple : 
- Je ne connais pas ce monsieur
- Je vous écoute madame. 
 

Ils s'écrivent en entier avec une majuscule lorsqu'ils constituent un titre officiel :

 Exemple : 
- Il s'agit de Monsieur le Premier Ministre.

 

Ou lorsqu'ils constituent le premier mot d'un ouvrage : 

Exemple :
Madame de Bovary
Mademoiselle de Montegarde.

 

 

Qu’en est-il de “Mademoiselle” dans les autres pays francophones ?

Le terme « mademoiselle » disparaît un peu partout dans le monde depuis maintenant une cinquantaine d’années. 

L’administration suisse a supprimé le terme “Mademoiselle” depuis 1973, le Québec en 1976, le Luxembourg en 2012 et la Belgique en 2015. Ils ont à l’heure tour rejoint le mouvement. 

Dans d’autres pays, la question ne s’est jamais posée. C’est le cas pour la Suède et la Norvège. Les titres n’existent tout simplement pas.

 

Madame or Mademoiselle ?

 

En résumé :

À l’heure actuelle on utilise très peu “Mademoiselle”, car comme je l’ai indiqué, il est mal vu pour beaucoup de personnes de l’employer. Il est préférable d’utiliser seulement “Madame” même dans la vie quotidienne. Cela vous évitera quelques débats et aussi quelques conflits. 

Aujourd’hui “Mademoiselle” ne s'emploie plus que si on s'adresse à une toute jeune fille ou à une femme qui tient à se faire appeler ainsi.

Par sécurité, je vous conseille de toujours utiliser “Madame”.

 

Lexique :

Archaïque : Qui est très ancien.

Stéréotype : Idée, opinion toute faite, acceptée sans réflexion

 

Mesdames et Messieurs, je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures en français bien sûr ! 🇫🇷